Le Violon du fou

Création 2017

Gunnar et Ingrid, les deux héros, ont pour point commun de ne pas avoir trouvé leur place dans les rapports familiaux, sociaux et humains. Ensemble, guidés par l’art et l’amour, ils vont avancer dans leur quête pour se trouver et se reconnaître l’un l’autre.

Ils se métamorphosent accompagnés par la musique.

Le violon devient un personnage à part entière.

Louise Lévêque met en dialogue le conte avec les aspects du monde contemporain et la jeunesse d’aujourd’hui. Elle place au coeur du processus de création la rencontre avec des adolescents de différentes cultures. Des jeunes de Saran, qui auront préalablement répété avec l’équipe, feront entendre leurs voix pendant le spectacle.

Les paroles collectées seront comme un poème sonore composé de voix, de musiques et de sons concrets. Un violoniste sur scène dialoguera avec les comédiens.

REECRITURE - MISE EN SCÈNE Louise Lévêque. Compagnie Vivre dans le feu. Collaboration artistique Marie-Bénédicte Cazeneuve.

 

Avec Cantor Bourdeaux, Mathilde Martinage, Frédéric Jouhannet (violon)

et un groupe d’adolescents rencontrés pendant la création. 

Voix, Elisabeth Tamaris

Scénographie Gala Ognibene et Guillemine Burin des Roziers.

Création lumière Arthur Geydan.

Composition musicale Frédéric Jouhannet (violon)

et Antoine Berland (ambiance sonore et mise en musique des interviews)

et Eric Broitmann (musique acousmatique et régie son).

Le Violon du fou est une histoire d’amour, de transformation et de folie.
Le Violon du fou est aussi un texte sur l’adolescence.

Comment sort-on de l’enfance pour devenir ce que l’on va être ?
L’être que nous souhaitons devenir ?
Quelles sont les épreuves qui font de nous l’être humain, à la bonne place dans le monde que nous habitons ? Comment traverser ces épreuves ?